Jimi Hendrix - Both Sides Of The Sky

625 vues

Jimi Hendrix - Both Sides Of The Sky
Sortie le 9 Mars 2018

 

Mic, le 02.04.2018

*Mannish Boy TITRES CONSEILLES
*Lover Man
*Hear My Train A Comin’
*$20 Fine
*Jungle
*Georgia Blues
*Cherokee Mist

 

Je m’attaque à une grosse pointure du rock, Jimi Hendrix.
Je ne suis pas la meilleure personne pour en parler, je ne suis pas le fan inconditionnel de l’artiste.
Je fais partie des gens qui savent que Jimi Hendrix est un des pionniers du rock.
Je fais partie des gens qui ont écouté les plus grands tubes du gars, je reconnais et j’admire la légende du guitariste des années 70 (si ce n’est LE plus grand guitariste de tous les temps)
Alors pour ne froisser personne, et encore moins un aficionados du Monsieur, je te somme d’être indulgent avec moi et avec les quelques lignes qui vont suivre.

Un énième album posthume de Jimi pourrait ne pas m’intéresser. C’est un peu comme le dernier CD posthume de Michael Jackson, où pour le coup je suis un fan inconditionnel, et qui ne m’a pas effleuré l’esprit une seconde de le faire résonner dans mes oreilles.
Je ne suis pas le plus grand amateur des chansons sorties de studios cachées dans un coffre fort, remastérisées, restaurées, remixées, en duos, en reprises etc….
Pas fan, mais parfois je me laisse tenter (voir également l’article sur l’album non posthume mais ressorti de derrière les fagots de Neil Young) en oubliant que oui sur celui-ci, on y retrouve des reprises, des chansons accompagnées entre autre par un certain Stephen Stills , et d’autres qui l’accompagnent à la guitare ou à la basse.

Sans dissocier de l’inédit, à la reprise, sans comparer des versions originales à celles-ci, c’est sans le savoir que je me suis lancé dans l’écoute de ce troisième album posthume de Jimi Hendrix, disparu à l’age de 27 ans, qui avec 3 albums studios et 3 albums live de son vivant a donné beaucoup au monde du rock, des amateurs de riffs et de solos immortels. Prestations ancrées dans l’histoire, génie de la création, ses longues instrus fascinantes, ce rock très Woodstock m’a toujours plu, sans rentrer dans toute sa discographie mais plus dans des best-of, dont un que je possède en vinyle. C’est donc par amour du rock que tu te dois d’écouter ce dernier, « Both Sides Of The Sky ».

Il a en lui forcément du travail de remastérisation très réussi, du péchu, du lourd dans ses riffs, des versions plus abouties des titres connus, avec de bonnes surprises et de belles découvertes (pour ma part).
« Hear My Train A Comin », tout est bon dans ce titre. Sa longueur, son blues impeccable, un titre pur qui qualifie à lui tout seul le style Hendrix, .
« $20 Fine », titre inédit signé Stills.
« Jungle », une instrumentale solaire.
Une ambiance immersive, heavy rock, blues aussi notamment sur « Things I Used To », et « Georgia Blues » et sa longue plainte musicale qui me fait frissonner quand la voix d’un de ses compère vient hurler sa mélancolie. Magnifique !
Le titre « Woodstock » signé Crosby, Stills, Nash & Young, qui s’offre une version plus rythmée, plus marquée, mais pour le coup, elle n’apporte guère plus.
« Cherokee Mist » et son intro mystique, psyché et tribale marque la fin de l’album, avec plus de douceur.

Sans rentrer plus dans les détails, c’est pour ma part une belle découverte dans son ensemble de la capacité du Maître.
Un album qui offre de beaux inédits, de belles minutes instrumentales qui feront le bonheur de nos oreilles.
C’est puissant, énergique, maîtrisé, et rock bien sur.
Les guitares sont dépoussiérées, le son est poli, bref on est en 70 dans une ambiance feutrée, entre Stills et Hendrix, et on s’en veut presque d’être né dans les années 80.
Un album qui rappelle cette putain d’époque. Les producteurs, managers peuvent se lancer des fleurs pour avoir ressuscité, le temps d’une petite heure, l’homme aux dents d’acier.

Bonne écoute !

Radio Zig Zag

Mic, chroniqueur Dans Mon Shazam

© Tous droits réservés / All rights reserved Radio Zig Zag

dansmonshazam.wordpress.com