Pétition contre la Suppression des Contrats aidés

271 vues

NON A LA SUPPRESSION DES CONTRATS AIDES !!

 

Lettre ouverte de notre directeur d'antenne, Roland FILZ, également maire de la commune Euguly-Escoulin (26), et des élus de Gervanne Sye.

A titre d'information, notre radio emploie actuellement deux contrats aidés, contre quatre en 2016. Les associations déjà soumises à des baisses des subventions sont en crise.  La suppression de certains contrats aidés remettrait en question l'avenir de toutes les radios de catégorie A (associatives), notre radio y comprise.

 

Madame, Monsieur,

 

La rentrée scolaire 2017 s'annonce difficile partout.

 

Depuis fin juillet, les maires et présidents d'intercommunalité sont confrontés à la non reconduction des contrats CAE-CUI dans le contexte budgétaire actuel.

 

Les conséquences d'une telle décision s'avèrent désastreuses pour la gestion des activités scolaires et périscolaires. En effet ces contrats aidés permettent d'assurer des services aux enfants et parents d'élèves que désormais il ne nous sera plus possible d'offrir. Nous avons deux CAE/CUI dont les contrats ne sont pas reconduits (1 à Cobonne et 1 à Beaufort/Suze).

 

Devant cette situation et pour manifester notre profonde indignation, nous avions envisagé de reporter la rentrée scolaire. Mais afin de ne pas pénaliser les enfants et leurs parents, cette rentrée est assurée normalement.

 

Mais que faire maintenant ?

 

Cette décision place les communes dans une situation financière problématique : les budgets communaux ne sont PAS extensibles et sont déjà largement amputés par les diminutions des dotations de l'Etat. Cette suppression brutale de financements remet sérieusement en cause l'équilibre budgétaire des temps périscolaires puisque l'on se retrouve avec un déficit représentant plus de 10 % du budget annuel des écoles.

 

Sans aide, le salaire annuel des employés des écoles sera difficile voire impossible à être absorbé .

 

Conscients que pour le bien-être des enfants et pour l'organisation du planning des parents, un entier réaménagement ne pouvait pas être envisagé à seulement quelques jours de la rentrée scolaire de septembre 2017, nous avons maintenu les emplois du temps initiaux inchangés en apportant quelques mesures immédiates mais insuffisantes pour essayer de combler partiellemet le déficit : augmentation du prix des repas de la cantine de 4,45 € à 4,75 €, augmentation du prix de garderie de 2,80 € à 3, 00 € et annulation de certaines interventions et de créneaux de garderie

 

Et pourtant nous avons besoin de ces postes.

 

Nous avons joué le jeu de rester à la semaine des 4 jours et 1/2, décision que l'on pourrait être amenés à abandonner dès la rentrée de janvier 2018.

 

Les TAP/NAP ne pourraient peut-être ne plus être offerts et les prestations de cantine et garderie devraient alors être largement réévaluées au coût réel.

 

Nous vous demandons de signer cette pétition pour nous aider dans notre combat pour le maintien des contrats aidés dans le secteur scolaire et comptons sur votre engagement pour arriver ensemble à une transition plus sereine dans l'organisation des temps périscolaires.

 

LES ELUS DE GERVANNE-SYE

Source image